TRIBUNE CALLAS BLEU MARINE “L’espoir fait vivre”


Voici la Tribune Callas Bleu Marine que vous retrouverez (en principe) dans le prochain Petit Callassien de janvier 2016.

TRIBUNE CALLAS BLEU MARINE
“L’espoir fait vivre.”

Si l’année 2015 a été terrible dans nos chairs et dans nos cœurs, et si la barbarie islamiste s’empare peu à peu de notre quotidien, elle ne doit pas s’inscrire dans une normalité si chère à certains.
Trop de personnes rencontrées ces derniers mois nous ont confiés ne plus se sentir en sécurité dans leur propre pays. Nos concitoyens paient aujourd’hui le prix de 40 années de politiques laxistes dans tous les domaines.
«Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » , écrivait
Evelyn Hall .
Cette morale n’a pas court chez nos adversaires et  les dernières élections régionales, montrent, s’il en était encore besoin, qu’il est plutôt question d’arrangement entre amis pour nous empêcher de nous exprimer.  Pire, dans cette logique idiote, les électeurs EELV , privés de représentativité pour 6 ans, ont voté pour un Estrosi,  favorable au TAFTA !
Cette mascarade nous a déjà rapporté une majorité départementale UMP qui a voté, sitôt élue, une augmentation de 19,6% de la taxe sur le foncier bâti, rajoutez à cela la création d’une nouvelle taxe de 3% par la CAD votée par l’ensemble des maires de la Communauté d’ Agglomération dont le Maire de Callas.
Mais, petit à petit l’oiseau fait son nid et notre village fut une nouvelle fois représenté sur ce dernier scrutin. Stéphanie Mouriez, conseillère municipale de Callas était prête, en effet,à défendre la ruralité en cas de victoire de Marion Maréchal Le Pen. Ce sera pour une prochaine fois. 

Le travail de terrain qu’ont entrepris nos élus et sympathisants paie. Et nous remercions les Callassiens qui nous ont très largement porté en tête avec 54% au second tour.
Parce qu’à Callas comme partout ailleurs, c’est unis que nous serons plus forts, nous profiterons de cette année 2016, sans échéance électorale, pour vous rencontrer plus nombreux et qui sait…vous convaincre si nécessaire, que notre programme pour la France est réaliste et ne vise qu’à améliorer votre quotidien.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur et de paix, pour cette année, une bonne santé, que chacun retrouve espoir et que le ciel s’éclaircisse pour les plus démunis.

A l’an que ven que se siam pas mai que siguem pas mens.

Vos élus FRONT NATIONAL,

Stéphanie MOURIEZ et Patrick LANZA

wpid-fb_img_1442813642954.jpgwpid-fb_img_1442813678823.jpg

 

Publicités

Tribune BM : Jusqu’où ?


Jusqu’où ? ……….

Jusqu’où comptent-ils aller ?
Eux qui se décrètent comme étant républicains et qui diffusent leur moral sur tous les tribunaux cathodiques et radiophoniques.
Eux qui décident si l’expression doit avoir ou pas sa liberté selon qu’elle rentre ou pas dans les standards de l’établissement.
Eux qui disposent du droit de juger si les citoyens ont de bonnes idées et surtout comment ils doivent penser.

Jusqu’à quand cette caste politico-médiatique compte nous faire avaler toutes ces couleuvres dans le seul et unique but de conserver le pouvoir et son cortège de privilèges ? Car il faut vraiment beaucoup de crédulité de la part de la plèbe pour continuer à mettre son avenir entre les mains de personnes qui les ont mainte fois trahies.

Et pourtant ça marche à chaque fois.
Élections après élections le troupeau si souvent irrité par ses gouvernants, qui râle tant qu’il le peut, réitère sa confiance aux mêmes oligarques qui font mine de s’affronter, mais qui savent très bien comment conserver leurs postes et donc comment s’arranger entre eux afin de les garder

Les médias sont unanimes « les français sont des déçus de la politique ! , ils se détournent des urnes ! » . Se sont-ils seulement posés la question de savoir pourquoi ? Par ce que tout est là, dans le ressenti qu’ont les français vis-à-vis des élections. Depuis plus de quarante ans une pseudo alternance droite-gauche dirige la vie de la population, sans que le moindre signe d’embellie ne vienne rompre avec la morosité économique ambiante. Alors certains Français se disent qu’il faut changer radicalement de politique,qu’il faut « mettre un coup de pied dans la fourmilière » et pour cela ils se dirigent vers des partis politique qui sortent des chemins tout tracés des deux grandes formation que sont l’UMP et le PS qui se partagent le pouvoir. C’est là que rentre en scène  « LE » parti qui défraie la chronique, le bien nommé FRONT NATIONAL .

Une chose est certaine, aucune formation politique n’aura autant provoqué de réactions. Jamais aucun parti n’aura subi une telle cabale médiatique. Tout y est passé, de la comparaison avec le régime nazi aux fausses affirmations relayées en boucle par les médias à chaque élection jusqu’à l’épluchage des réseaux sociaux de chaque candidat afin d’y découvrir un éventuel « dérapage ».

Tout ceci pour une seul et unique raison , « faire barrage au Front National ! » .
Et là ils sont unanimes, chacun y va de son couplet dégoulinant de moraline sur les dangers de cette formation qui selon eux divise les Français et qui ne serait pas dans l’arc républicain. Moi, je pensais que la république c’était le pouvoir du peuple par le peuple, donc si le peuple se prononce majoritairement sur des thèmes comme l’arrêt de l’immigration ou la sortie de l’euro, il n’y a pas à revenir dessus sous prétexte que ça ne correspond pas à ses valeurs, car ce sont les valeurs des autres et si la majorité est pour il faut s’y soumettre. Seulement la classe dirigeante refuse catégoriquement d’écouter les grondements d’une partie du peuple, pire elle l’ostracise, la met au banc de la société, l’accablant de tous les maux de notre civilisation comme le racisme la xénophobie, l’homophobie j’en passe et des meilleurs.

Mais voilà, rien n’y fait, les médias ont beau répéter en boucle que l’Europe nous protège, que l’immigration nous rapporte de l’argent et serait une chance pour notre pays, que la sortie de l’euro serait catastrophique et nous mènerait à la ruine,élections après élections la montée de Front National est constante. Alors pour contrer ce mouvement qui n’aurait pas les mêmes valeurs, le système a décidé de priver de représentation ses électeurs et pour cela dispose de deux armes de destruction massive que sont le scrutin majoritaire à deux tours et ce qu’ils s’entendent a appeler le « front républicain ». Là on atteint des sommets en matière de manipulation des esprits. Ce procédé permettant au système en place de conserver le pouvoir quoi que fassent ses élus en venant systématiquement au secours du parti qui se retrouve au second tour d’une élection face au FN.

Il leur suffit donc d’appeler tous les partis politiques qui avec l’aide de tous les médias feront voter contre le Front National afin selon eux de protéger notre pays contre un éventuel retour aux années trente.
Là ou le bas blesse, c’est que ce système dégoutte beaucoup de Français qui constatent que leur avis n’est pas pris en compte et qu’ils se retrouvent avec des représentants qui sont en fait élus par une infime partie de la population aux vues de leurs score ridicule des premiers tours, surtout si l’on tient compte de l’abstention.
Par exemple aux dernières élections départementales, certains conseillers ont été élu avec seulement 14 ou 15% des inscrits au premier tour.

C’est pour cela que je me répète cette question qui tente à savoir jusqu’où comptent-ils aller pour empêcher le Front National d’obtenir des élus, car il y a selon moi un véritable risque à faire comprendre à une partie des Français que leur avis ne sera jamais pris en compte, que la démocratie ce n’est pas pour eux, qu’ils ne sont en fait bon qu’à subir une politique mondialiste qui détruit leur identité, car dieu seul sait ce que ces personnes feront s’ils se sentent vraiment acculés.

Eric Mouriez