Lettre ouverte

Callassiennes, Callassiens,

Comme vous avez pu le constater, aucun article du Front National n’a été publié  dans la dernière édition du « Petit Callassien ». Pourtant, avec 54 % des votes en notre faveur au second tour des élections de décembre dernier, Monsieur le Maire aurait été bien inspiré de nous accorder la considération que nos électeurs sont en droit d’attendre…

Mais sans doute était-ce espérer de Daniel Maria des qualités dont il est manifestement dépourvu. A commencer par le respect de l’expression de ses administrés…

La première raison invoquée pour justifier le rejet de notre tribune fut que celle-ci était prétendument  trop éloignée des préoccupations des Callassiens et empreinte d’une orientation trop nationale. Donc, selon le maire, l’évocation des dernières élections et les différentes augmentations d’impôts auxquelles sont soumis nos concitoyens, n’intéressent pas les Callassiens. Sans doute a-t-il réellement davantage pour souci d’occulter les sujets qui le dérangent…

La seconde raison est que « Monseigneur Daniel Maria 1er de Callas » se serait senti profondément insulté par le mime moqueur d’un violoniste réalisé par un électeur Front National lors de la présentation des vœux du maire. Ce dernier, sans doute nostalgique d’un Ancien Régime où le peuple devait se garder d’exprimer son mécontentement, a qualifié ce comportement d’intolérable  (article Var Matin du 11.01.16).

Mais, ce que ne rapporte pas l’article de Var matin, c’est le contexte de ce mime.

Monsieur le Maire se livrait alors  à une énième diatribe sur le Front National, expliquant que nos électeurs avaient voté pour notre mouvement uniquement par repli identitaire et peur de l’autre. D’où l’expression « faire pleurer les violons »…

En outre, les comparaisons abjectes que Daniel Maria a établies à cette occasion entre le FN et les régimes les plus abominables de l’Histoire sont indignes d’un élu de la République.  S’abaisser à ce niveau est révélateur d’une certaine indigence intellectuelle qui dissimule maladroitement derrière sa hargne un amour propre blessé par le désaveu cinglant de ses administrés.

Il est ainsi aisé de comprendre que les pitoyables justifications du maire sont totalement fallacieuses. Nos élus FN, Stéphanie Mouriez et Patrick Lanza, ont eu le tort de dénoncer l’indéfectible soutien du premier magistrat de la commune à un système dont la pression fiscale qu’il nous inflige confine au racket. Comment oublier que la majorité départementale, soutenue par Monsieur Maria, a voté une augmentation de la taxe sur le foncier bâti de 19,6% quelques jours après son élection, ayant pris soin auparavant de ne pas révéler son intention pendant la campagne ? Pouvons-nous oublier également les 3% supplémentaires  votés par les maires de la  CAD ?

Enfin, démontrant s’il en était encore besoin leur mauvaise foi, l’ensemble des élus du bassin dracénois a fièrement annoncé que, malgré les baisses de dotation de l’Etat, les investissements n’avaient pas diminué, se gardant bien de rappeler que cette capacité résultait uniquement d’une  forte augmentation des impôts…
 
Sans doute est-ce pour ces raisons que « Monseigneur Daniel Maria 1er de Callas » censure son opposition et se comporte en tyrannique et arrogant petit hobereau…

image

image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s