POUR UNE ECOLE DE LA MAITRISE DES SAVOIRS LAIQUE et REPUBLICAINE

POUR UNE ECOLE DE LA MAITRISE DES SAVOIRS

LAIQUE et REPUBLICAINE

La commune administre les écoles primaires, elle prend en charge le budget général, la sectorisation, l’entretien des locaux, la gestion des personnels non enseignants et l’organisation de la restauration. Si la commune ne détermine pas les contenus ni les méthodes d’enseignement, elle joue donc un rôle important. L’inflation d’activités péri-scolaires provoquée par la réforme oblige la commune à recruter elle-même des intervenants pour remplir les besoins. Elle les agréé « de fait ».

L’enseignant détermine les thèmes des sorties proposées aux élèves et en réfère au directeur. Ce dernier transmet à la mairie les demandes logistiques et budgétaires. Les sorties sont financées par la commune, le «  payeur » peut aussi être « conseilleur ». Le maire a toute légitimité pour faire valoir ses orientations.

  • METTRE LE PERI-SCOLAIRE AU SERVICE DES SAVOIRS

Les intervenants extérieurs aux écoles peuvent être recrutés parmi le personnel communal, des associations locales ou partenaires de l’éducation nationale. A la charge des contribuables, certaines interventions portent souvent une empreinte idéologique :

  • Initiation au « djembé »,

  • Education à la tolérance sexuelle sur fond de « théorie du genre »

  • Apprentissage de la « diversité culturelle »

Eloignant nos enfants de leur héritage français.

Elue maire, je m’engage à exercer un contrôle attentif et rigoureux des personnels appelés devant nos enfants, en concertation avec les conseils d’école, à concentrer leurs interventions sur les savoirs fondamentaux, à allouer dans cet esprit une partie des heures périscolaires à l’étude accompagnée, celle-ci permettant aux enfants d’accomplir une partie de leurs devoirs avant d’être remis à leurs familles. Après avoir constaté que certaines interventions apparaîtraient indésirables, toujours en concertation avec les conseils d’école je m’engage à y mettre un terme.

  • LA MAIRIE, UNE PLATE-FORME CULTURELLE

Elue maire, je m’engage à proposer une plate-forme culturelle pour les écoles dans laquelle, en concertation avec mes services, elles seront invitées à choisir une sortie scolaire par classe et par an. En partenariat avec les acteurs et les institutions de la commune, je veux offrir aux élèves une relation vivante avec la culture classique. Je souhaite également que les écoles présentent aux enfants le riche patrimoine de leur commune à travers la visite de ses lieux emblématiques, de ses réalisations architecturales et artisanales.

  • DEFENDRE LA SANTE ET LA LAICITE

Elue maire, je m’engage à promouvoir la qualité diététique, à surveiller la transparence des marchés et, surtout, à garantir un strict respect de la laïcité. Sous mon mandat, aucune certification rituelle ne sera pratiquée ni facturée au contribuable, aucune pression ne sera exercée sur les cantines pour les plier à des préceptes alimentaires religieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s