Maire sous tutelle

 « voir c’est savoir ; vouloir c’est pouvoir ; oser c’est avoir. » 
A. de MUSSET

Pour nous les élections municipales de 2014 ont un double objectif à Callas :

  • celui de reprendre en main la gestion très critiquable de la commune. Madame la reine maire s’est trop souvent soumise aux diktats d’une caste avide de pouvoir mais surtout a commis l’imprudence de s’agenouiller devant ces cumulards autoritaires dont les revenus sont sans nul doute à la hauteur des efforts machiavéliques qu’ils ont déployés laissant finalement Callas chef lieu de canton complètement dépouillé, servile et réduit à l’état de village dortoir, tout ce gâchis sans état d’âme, sans aucun remord. On connaît désormais le repli du village sur lui-même, démuni qu’il est devant la perte d’une classe d’élèves, de son dentiste, de sa savonnerie, mais aussi blessé et dans la désespérance comme tous ces artisans, petites entreprises qui se retrouvent sans contrat, sans aucun avenir certain, obligés de se séparer d’ouvriers ou d’employés qui auraient dû faire leur vie à Callas. Ceci suppose prochainement le départ de familles qui n’ont pas trouvé à Callas une vision attractive de leur avenir. Bravo Mme le maire, vos amis vous ont bien eu, vous et vos affidés atones dont certains aujourd’hui sortent de leur torpeur pour nous promettre ce qu’ils ont été incapables de suggérer pendant vos trois mandats. Il faut qu’à nouveau Callas soit un village attractif, y attirer de jeunes entrepreneurs et de jeunes diplômés en facilitant leur installation en leur donnant les moyens de créer, de vivre mais aussi de se divertir.

Les seuls satisfaits de ce régime strict sont nos anciens qui pour l’instant encore bénéficient et continueront à bénéficier de l’attention et des aides déjà acquises et à venir. Sans compter le vaste chantier de rénovation de la clinique des oliviers qui va leur assurer les soins notamment en gériatrie. Quelques 80 emplois prévus pour lesquels nous espérons que les callassiens et callassiennes seront prioritaires et non pas écartés.

  • celui de créer une passerelle sur la route de la conquête du pouvoir afin de bouleverser la donne européenne qui détruit notre pays, qui incite à vider les cerveaux de nos jeunes afin de mieux les manipuler et les ramener à l’état d’esclaves, nos jeunes qui seront obligés d’accepter des salaires de misère en concurrence directe avec les ouvriers venus de toute l’Europe, de l’Est en particulier. 

Le véritable changement

Si les callassiens préfèrent écouter le chant des sirènes qui les précipitera dans l’abîme, chute amorcée depuis déjà 18 années, alors il faut qu’ils acceptent d’en être les responsables.

Si les callassiens veulent que leur village ait un avenir, un développement, des commerces et des entreprises, du travail et des logements pour leurs jeunes alors ils doivent se joindreà nous car la tâche sera rude chacun devra y participer. Il faut préparer le socle à cette grande construction, un désir et une volonté affichée par notre équipe de bousculer la latence de l’état actuel de Callas mais aussi du pays. Cette élection ne doit pas privilégier une continuité néfaste pour l’avenir d’une majorité de villageois il faut conjurer le sort et avoir le courage du véritable changement, celui des évolutions positives.

Et comme dans chaque élection les couards attendent pour se positionner qu’une majorité en notre faveur se détache, alors ils pourront s’afficher en notre compagnie. Dommage qu’ils ne soient pas un soutien spontané !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s